Les interviews d'Hélène

 

 

Vous consultez l'interview suivante

Date de publication 13 septembre 2014
Support de publication site Internet TouteLaTele.com
Propos recueillis par

Marion Olité

 

 

 

© Christophe Charzat / TMC

 

« Je ne veux pas salir le personnage d’Hélène »

 

 

La saison 6 des Mystères de l’Amour s’est achevée en juillet dernier par un final surprenant, qui a vu toute la bande des Mystères de l’Amour déménager suite à un accident provoqué par Peter. Toutelatele a pu se rendre sur le tournage des nouveaux décors de la saison 7, qui vient de débuter sur TMC. Hélène Rollès, l’héroïne malmenée du soap français, se confie sur ce changement et son personnage d’éternelle gentille.

 

 

Marion Olité : Comment se déroule l’adaptation à cette nouvelle maison ?

Hélène Rollès : On n’a pas encore totalement pris nos marques. C’est une belle maison, on ne peut pas le nier, mais je préférais le charme de l’ancien décor, avec les parquets. C’est différent ici, mais la route est plus pratique pour nous. Il y a du positif et du négatif dans tout changement.

 

 

Dans quel état d’esprit Hélène se trouve-t-elle en ce début de saison 7 ?

- C’est un peu mouvementé pour elle. Elle est toujours d’attaque malgré tout. Hélène reste positive et courageuse.

 

 

Comment votre personnage va-t-il évoluer cette saison ?

- Je ne sais pas trop, car nous recevons les scripts au dernier moment. Il va se passer des choses avec Peter évidemment. Il faut bien qu’il arrive des déboires aussi à Monsieur Parfait et Madame Parfaite (rires). Mais comme ça ne peut pas être mon personnage qui fait des bêtises, ce sera forcément du côté de Peter !

 

 

Cela ne vous agace-t-il pas d’incarner un personnage toujours droit dans ses bottes ?

- Non, ça ne m’embête pas du tout, c’est comme ça depuis toujours. Et même au contraire, cela me dérangerait de salir ce personnage. Et puis, les fans seraient, je pense, choqués.

 

 

« Hélène est tellement respectée par les gens que certaines choses lui sont interdites »

 

 

Vous n’avez donc aucune envie de voir Hélène dans une situation qui sort de l’ordinaire, comme cela a pu arriver certains autres personnages des Mystères de l’Amour ?

- Les gens me posent souvent la question, mais ils n’ont pas envie de le voir en vrai. Personnellement, je suis partante pour jouer ce qu’on m’écrit. Tout m’amuse. Mais Hélène est un personnage tellement respecté par les gens que certaines choses lui sont interdites.

 

 

Lesquelles par exemple ?

- Je pense qu’on ne la verra jamais être infidèle. Ce serait moche qu’elle trompe Peter par exemple.

 

 

Dans cette nouvelle saison, où en est la relation entre Hélène et Nicolas, qui a été reléguée au second plan depuis un moment ?

- Pour l’instant, elle reste encore au second plan. Leur relation n’est plus vraiment écrite. A l’heure actuelle, ils sont amis. Il faudrait qu’un rapprochement s’amorce. Hélène et Nicolas se sont quand même pas mal éloignés.

 

 

 

-- 2ème partie : Les fans et le personnage d’Hélène

 

Pensez-vous qu’Hélène et Nicolas ont atteint un point de non-retour quant à leur relation amoureuse ?

- A mon avis, ce sera toujours possible qu’ils se rapprochent à nouveau à un moment donné (sourire). Il faut laisser cette possibilité aux fans. Pour l’instant, je ne sais pas ce que vont faire les scénaristes sur le sujet...

 

 

Les mystères de l’amour sont à l’antenne depuis quatre ans, avec déjà 7 saisons au compteur. C’est un vrai blockbuster pour TMC. Quand vous l’avez débuté, vous attendiez-vous à un tel succès ?

- Non, on ne s’attend jamais à ça. Si on le savait, ce serait bien, on serait détendu dès le départ (rires) ! C’est grâce aux gens. Ils ont confiance en nous, ils nous aiment et nous suivent depuis toutes ces années.

 

 

Êtes-vous toujours en contact avec vos fans ?

- Oui, on les voit régulièrement. Ils nous écrivent. Toutes les générations nous suivent. Les mamans montrent encore la série à leurs enfants. Elle se transmet ainsi. J’ai fait un bisou à une petite fille qui devait avoir cinq ans, et qui regarde la série avec sa maman. Elle lui passait aussi des épisodes de Hélène et les garçons. C’est toujours rediffusé à la télé.

 

 

« Un rapprochement entre Hélène et Nicolas est toujours possible »

 

 

Que ressentez-vous face à ces témoignages d’affection ?

- Je trouve ça mignon, mais je me demande comment à nos âges, on peut encore intéresser des bouts de chou (rires) ! En fait, ça correspond à notre parcours avec cette série. On peut faire des flashbacks de 20 ans, c’est rare, voire même unique à la télé française.

 

 

Avez-vous envie d’incarner Hélène encore pendant de nombreuses années ?

- Oui, c’est un vrai bonheur de venir travailler avec les comédiens, comme avec les techniciens. Ce sont tous des amis de vingt ans ! C’est ma deuxième famille, ma famille de la télé. C’est bien et confortable. On rigole tous ensemble, c’est un plaisir d’aller bosser. Et Jean-Luc Azoulay est très arrangeant. On s’organise comme ça nous arrange avec nos vies privées et autres projets.

 

 

Finalement, comment voyez-vous finir Hélène à la fin de la série : avec Nicolas ou avec Peter ?

- Je ne sais pas. Elle va peut-être finir bonne sœur (rires) !

 

 

 

 

 

 

 

L'interview est retranscrite ici afin de permettre au public d'Hélène de conserver une retranscription de cette interview, même en cas de suppression des pages sur le site de l'éditeur dont les références sont précisées en en-tête de page.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Reproduction interdite sans autorisation (textes et photos).

Crédits - Plan du site

 

Retour à l'accueil