Les passages télé et radio

 

Actuellement à la télé Émissions télé Émissions radio

 

 

[ Y A UN DÉBUT A TOUT ]

 

| L'émission | Les invités | Hélène dans "Y a un début à tout" |

 

 

 

> L'émission

 

C'est le mardi 16 octobre 2001 que nous avons appris, avec beaucoup de plaisir, la participation d'Hélène à l'émission de Daniela Lumbroso diffusée à 22h40 sur France 2.

 

Le sommaire de l'émission était riche en invités et en évènements : 

- «Loana Petrucciani». Le premier livre de la première «star» du reality show français.

- «Les débuts d'acteur de Jean Tibéri».

- «Dominique Farrugia». Créateur de la première chaîne entièrement consacrée à la cuisine.

- «Les sitcoms française». Les débuts de «Hélène et les Garçons», avec Hélène Rollès.

- «Deux Québécois au Zénith». Les débuts de Garou et Natasha St Pier sur une des scènes les plus prestigieuses de Paris.

- «Karen Chéryl devient Isabelle Morizet».

- «Who's who». Peggy Bouchet est jeune et nouvelle entrante dans la «bible» de l'élite. Les invités raconteront leurs débuts et détailleront leur parcours jusqu'à aujourd'hui.

 

 

 

 

 

> Les invités

 

Outre la participation d'Hélène, les autres invités de Daniela Lumbroso étaient venus parler de leurs débuts... Voici un petit récapitulatif de l'émission avec le liste des invités (dans l'ordre de leur passage) et un résumés des propos qui ont été abordés à leur sujet au cours de l'émission et du reportage qui leur était consacré. La participation d'Hélène, bien que très courte, ferra l'objet d'un développement plus important.

 

Tout d'abord c'est LOANA, "l'ex-lofteuse" qui est venue présenter son livre, "Miète" qui vient de sortir aux éditions Pauvert. En fait, au départ, si elle a participé à l'émission "Loft Story" c'était simplement pour rencontrer quelqu'un, un copain avec qui, peut-être, elle finirait sa vie ! Lors du casting pour participer au jeu, les questions ne lui ont pas paru spécialement difficile, à l'exception de celle où il fallait se décrire. Il ne faut ni en rajouter, ni se dévaloriser, et elle a donc décrit son caractère, en finissant par indiquer qu'elle est "très fleur bleue" ! Après cette petite "discussion" avec l'animatrice, on a pu découvrir un reportage avec Violette, sa maman. Celle-ci a d'ailleurs découvert le livre de sa fille devant les yeux de la caméra. Si aujourd'hui Loana aimerait devenir actrice, elle a fait ses débuts de "comédienne" il y a quelques années en participant à un spot pour la sécurité routière qui était diffusé dans le milieu scolaire dans le sud de la France. Elle y avait le premier rôle et, déjà à l'époque, cette adolescente très complexé rêvait de cinéma... Ce qui a beaucoup surpris la jeune femme, c'est le phénomène qu'il y a autour d'elle. Elle ne s'en ait pas rendu compte tout de suite, à sa sorti du loft le 5 juillet 2001, mais un peu plus tard, en arrivant à Saint-Tropez. Elle s'est rendue compte que pour certaines jeunes fille c'est une véritable idole, comme le montre l'exemple d'Angélique, une adolescente de 15 ans qui a pris pour pseudonyme le prénom de Loana, et qui collection tous les posters et articles de presse consacrés à la gagnante de "Loft Story". D'autres personnes sont, par contre, moins bien intentionnées. C'est ainsi qu'une société de vêtements a déposé le nom de "Loana Jean's" et sortira la première collection en janvier ! (depuis, pour protéger ses fans, elle a fait déposer son nom). Autre phénomène : le prénom "Loana" est devenu à la mode ! Et celle qui, il y a quelques mois était encore totalement inconnue du public, a fait plus de 30 couvertures de magazines cet été et défilé pour le couturier Jean-Paul Gautier !!

 

C'est ensuite DOMINIQUE FARUGIA qui a parlé de ses débuts. Il a commencé à Europe 1 en tant que standardiste avec pour objectif de faire de la musique. Puis, il a fait de la radio car ça lui a plu, pour continuer à la télévision, notamment sur Canal + !! Ce "glandeur" (comme le caractérise son producteur le l'époque) faisait alors parti de l'équipe des "Nuls" et était, comme ses copains, "ravi d'être payé pour écrire et faire des conneries". Aujourd'hui il est a la tête de deux chaînes : "Comédie !" et "Cuisine TV" mais, malgré un emploi du temps très chargé "c'est un vrai homme d'affaires très dispos pour ses amis alors qu'il est débordé de travail !" comme confie l'un de ses amis.

 

Après avoir parlé des débuts de Dominique Farugia (qui était présent sur le plateau de l'émission dès le début, et qui resta jusqu'à la fin), la présentatrice appela celle qui a fait ses débuts dans une sitcom mais aussi en tant que chanteuse : notre HELENE préférée !!

 

Si Hélène a chanté au Zénith (c'était sa première grande scène en tête d'affiche), NATACHA SAINT PIER vient de chanter sur cette même scène en première partie du spectacle de Garou. Après avoir remercié Hélène de sa participation c'est donc de Natacha qu'il a été question... Il faut savoir que cette jeune fille a fait ses débuts à l'âge de 8 ans et qu'elle a, à 20 ans, représenté la France au concours de l'Eurovision. Encore inconnue en France il y a un an, elle fait aujourd'hui la première partie de la tournée de Garou, qu'elle a eu la chance de rencontrer sur "Notre Dame de Paris" qui était alors en représentation au Canada. Garou était gêné d'accepter qu'elle chante en première partie de ses concerts, car il est persuadé qu'elle peut faire beaucoup mieux et qu'elle a l'étoffe pour faire un grand spectacle. GAROU, bien qu'il n'était pas présent sur le plateau, a, au cours du reportage consacré à Natacha, indiqué que c'est en venant voir Patrick Bruel au Zénith, pour son anniversaire il y a un an et demi qu'il a vu la salle pour la première fois et a tout de suite dit à son producteur, alors que l'album n'était pas encore sorti, qu'il voulait chanter dans cette salle ! C'est aujourd'hui chose faite...

 

Si Natacha vient de faire ses débuts au Zénith, JEAN TIBERI, quant à lui, vient de faire ses début au cinéma ! Certes, il ne s'agit que d'un rôle secondaire (celui d'un Maire qui mari un couple !) mais il a trouvé que c'était un véritable "petit moment sympathique", et il a beaucoup aimé l'ambiance du tournage et qu'il aimerait bien, à l'occasion, renouveler l'expérience. Les comédiens qui ont tourné avec lui dans le film "3-0" ont travaillé avec plaisir avec un homme politique. Mais pourquoi avoir pensé à lui ? Fabien Otteoniente, le réalisateur du film, indique simplement qu'il a "pensé humour, pensé comédie... pensé Tibéri !". Mais pas facile de faire croire à un homme politique que vous voulez lui proposer un rôle dans un film ! Alors M. Tibéri a cru, au départ, que c'était un gag... mais sur le tournage, ils s'inquiétaient un peu car ils ont appris seulement le lundi matin qu'il acceptait de venir pour tourner la scène... qui était prévue l'après-midi même !!

 

Ensuite c'est ISABELLE MORIZET (ex-Karen Cheryl) qui est venue faire le point sur sa vie et expliquer pourquoi elle a souhaité reprendre son véritable nom. D'ailleurs, son nom de scène ce n'est pas elle qui l'avait choisi mais son producteur de l'époque car ça sonnait bien en période "disco". Celle qui fit sa première télévision en 1975 avec "Garde moi avec toi" ne renie rien de sa carrière de chanteuse. Elle a vécu une aventure formidable, chanté avec Mickaël Jackson et a eu Madonna pour danseuse... Mais voilà, elle n'avait que 17 ans au début de sa carrière et celle qui se définit comme un pur produit du marketing n'a pas eu envie de "devenir une vieille chanteuse de compilation à ressasser le passé". Après avoir, pendant 7 ans, tourné dans des sitcoms afin de pouvoir vivre, aucune radio et aucune chaîne de télévision n'acceptant ses projets, bien que très bons, simplement parce qu'elle avait la nom de "Karen Cheryl" et qu'elle était connue en tant que tel au près du public. Mais Europe 1 lui a finalement fait confiance, et c'est avec le plus grand plaisir qu'elle travaille maintenant à la radio, un formidable moyen de communication, un "média subtil, qui fait appel à l'imaginaire". Désormais il ne faut plus lui parler de Karen Cheryl ! C'est sous le nom d'Isabelle Morizet qu'elle figure, depuis septembre, dans la grille des programmes d'Europe 1 !

 

Enfin, pour conclure l'émission, c'est du très célèbre "WHO'S WHO" qu'il a été question. Ce grand livre de l'élite est sorti pour la première fois en 1953 et comptait près de 5 000 noms. Aujourd'hui, il contient plus de 20 000 biographies. Chaque année, environ 1 000 nouvelles biographies entre dans cette "encyclopédie", 17 000 sont corrigées, et celles des personnes décédées sont retirées. Il s'agit d'un véritable travail de recherche afin de s'assurer de l'exactitude de l'intégralité des renseignements, ceux-ci devant être totalement conforme avec l'Etat-Civil de la personne. Mais pour y entrer il ne s'agit pas d'être célèbre ! Il faut constituer l'actualité mais pas une mode et participer au "prestige" de la France. Des sportifs, des comédiens, des musiciens, mais aussi des hommes politiques, des écrivains, des scientifiques,... en font parti. Mais attention, il ne suffit pas de vouloir y figurer pour y être. D'ailleurs ce sont eux qui contact directement les personnalités...

 

L'émission c'est ensuite terminée par un duo entre Daniela Lumbrozo et Jean Tibéri qui ont chanté, sur un ton d'humour, la chanson "On me voyait déjà en haut de l'affiche" de Charles Aznavour.

 

 

 

 

> Hélène dans "Y a un début à tout"

 

Contrairement aux autres invités, Hélène n'était pas présente sur le plateau dès le début de l'émission. D'ailleurs, elle n'était pas non plus annoncée dans le sommaire en image de l'émission, pas plus que par Daniela ! Comme s'ils n'avaient pas très envie de dire qu'Hélène serait leur invité... D'ailleurs, sa présence sur le plateau fut un peu courte : elle est restée simplement le temps du reportage qui lui était consacré. Mais c'est quand même avec un très grand plaisir que nous l'avons retrouvé, après tant d'absence et d'attente...

 

C'est vers 23h30 qu'elle est arrivée, avec un jean et un chemisier rayé, fidèle à son look habituel. 

 

Pour les fans d'Hélène on n'a rien appris de vraiment nouveau sur elle ! Le reportage a retracé sa vie, rappelant qu'elle a fait ses débuts de chanteuse à la fin des années 1980. Son premier album a connu un joli succès (environ 90 000 exemplaires vendus) et, ensuite, Hélène est devenue standardiste. A cette époque là, bien que répondant au téléphone, lorsqu'il y avait un trou dans le Club Dorothée, Hélène se préparait et allait chanter sa chanson ! Puis AB s'est lancé dans les sitcoms avec "Premiers Baisers" et ils ont alors pensé à elle pour interpréter le rôle de la sœur de Justine. Très vite ils se sont aperçus qu'il y avait des histoires indépendantes qui pouvaient être faites autour du personnage d'Hélène, et c'est ainsi que la série "Hélène et les garçons" a été créé, avec une première diffusion en mars 1992, moins de trois mois après le premier épisode de "Premiers Baisers".

 

Dès lors, c'est un véritable succès. Hélène fait la une de tous les magazines et son deuxième album, sur lequel elle interprète la chanson du générique, se vend à plus de 800 000 exemplaires. La série s'exporte très bien dans le monde, mais ce n'est qu'en avril 1993 que les médias ce sont réellement aperçus du "phénomène Hélène". Lors de leur passage, les héros de la série (et particulièrement Hélène) ont eu plus de succès que toutes les stars de Cannes ! Le palais des festivals a été envahi et les médias ont pris conscience de ce qui se passait autour de cette bande de jeunes artistes, sans vraiment être capable d'en donner une explication.

 

Star de la télévision mais aussi sur scène, Hélène part en tournée en chantant au Zénith en 1993. Puis c'est la consécration à Bercy, en 1995, où elle chante, pendant six concerts, devant en moyenne 15 000 personnes.

 

La phare à retenir (à la fin du reportage) :

"ELLE A EU PLUS DE SUCCÈS QUE LES STARS DE CANNES !"

 

De retour sur le plateau avec les invités, on a appris que Loana regardait la série et avait même l'album d'Hélène. Elle n'était pas fan mais regardait avec intérêt les aventures de la série.

 

Concernant l'arrêt brutal de sa carrière, Hélène s'explique ! Le malaise à Bercy le 14 janvier 1995 (auquel Daniela Lumbrosa fait allusion) n'avait rien a voir. Elle a arrêté parce qu'elle avait "donné, donné pendant 10 ans" et qu'elle s'était "un peu perdu".

 

Lorsqu'on lui demande si elle voit des similitudes entre ce qu'elle a vécu il y a un peu plus de 6 ans, et ce que vit aujourd'hui Loana, elle répond : "Moi de mon côté c'était un travail artistique ; d'abord la chanson et ensuite la scène. Là, c'était plus du voyeurisme qu'artistique. Mais sinon oui, dans la popularité" il y a des similitudes.

Loana reconnaît totalement ce que dit Hélène. Eux, dans "Loft Story" ils n'avaient pas de texte. Mais Loana indique "on se ressemble dans l'approche des fans. Hélène c'était un travail de chanteuse et de comédienne. Alors que moi je suis juste apparue devant une caméra !".

 

Quant on lui parle de son travail de comédienne, Loana précise qu'elle ne veut pas faire de sitcoms car c'est très actuel. Elle veut faire soit un film très futuriste, soit un film ancien !

 

Côté actualité pour Hélène "Tout va bien. Je me suis remise à l'écriture de mon album et j'espère qu'il sortira en mars 2002." a-t-elle indiqué. En outre elle a participé à un album de Brassens sur elle chante trois titres dont "La mauvaise réputation". "C'est un titre qui me colle bien. Pas vis à vis du public, car les gens sont très gentils, mais plus dans le milieu du show-biz. Ça me colle bien donc ça m'a fait plaisir de chanter ça !".

 

Par rapport à sa carrière Hélène n'a aucun regret. "Si c'était à refaire, je referais tout pareil". D'ailleurs aujourd'hui le public ne l'a pas oublié : "Je n'en reviens pas ! C'est toujours pareil !".

 

C'est alors que Daniela Lumbroso l'a remercié d'être venue sur le plateau... et Hélène est partie !!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© Reproduction interdite sans autorisation (textes et photos).

Crédits - Plan du site

 

Retour à l'accueil